Le projet Terre de Milpa

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, c’est un projet qui oeuvre au service de la justice sociale, écologique et alimentaire.

L’agroécologie répond de manière concrète, réalisable et globale à la nécessaire mutation que l’agriculture doit effectuer.

Ce projet permet de lutter contre les exclusions et la précarité en mobilisant les conditions d’un retour à l’emploi durable de femmes et d’hommes en difficultés sociales et professionnelles, au moyen d’une activité valorisante.

Ce projet permet une réappropriation de l’agriculture par les femmes, par l’accompagnement des agricultrices de demain et l’aide à la création de fermes péri-urbaines.

L’agroécologie permet de nourrir le monde en préservant notre santé et notre environnement. Le projet contribue à la sécurité alimentaire par l’approvisionnement local en fruits et légumes bio des habitants de la métropole.

Le projet participe à la création locale d’emplois durables et nécessaires ; il favorise le développement de l’économie de proximité.

L’agroécologie a un impact positif et fort sur la préservation de nos ressources naturelles (eau, terre, paysages), la préservation de la biodiversité et sur la limitation du réchauffement climatique.

Un projet d’accueil pour des femmes en quête d’un refuge, d’une reconstruction et d’un nouvel horizon apporté par l’agroécologie.

Nous travaillons à la création d’un lieu de ressourcement, de partage et de production sur le territoire des Plaines Monts d’Or qui sera au carrefour de :

  • Une ferme d’insertion, d’apprentissage et de production en agroécologie (permaculture)

  • Un lieu de solidarité, de soutien, d’entraide, d’accueil et d’hébergement de femmes

  • Un lieu de cuisine et d’alimentation

  • Et par la suite un conservatoire de semences paysannes, un lieu de recherche pour l’agroécologie et une aide à la création de petites fermes reliées entre elles.

Ce projet a pour ambition de réunir plusieurs écologies qui nous semblent essentielles : l’écologie environnementale, l’écologie sociale qui invente des espaces d’autonomie créative et l’écologie mentale qui réfléchit aux relations humaines pour y déjouer la violence et les dominations.

L’ASPECT INNOVANT ET PIONNIER DU PROJET TERRE DE MILPA :

Outre le fait qu’il réponde complètement aux enjeux majeurs portés par le développement durable : environnemental, social et économique (il apporte une réponse à chacun des 17 ODD (Objectifs de développement durable) définis par l’ONU), le projet Terre de Milpa nous semble particulièrement pionnier, original et d’intérêt général sur quatre points principaux :

  • son aspect global et systémique,

  • son public axé prioritairement sur les femmes,

  • sa volonté de contribuer à la recherche dans le domaine agricole,

  • et son portage par un collectif de personnes engagées dans une gouvernance favorisant l’intelligence collective.